samedi 25 mars 2017

Histoire Géographie Patrimoine

HISTOIRE

Saint André de Sangonis ou Sant Andrieu de Sangònis en occitan.

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Beaulieu. Les citoyens de la commune se réunissent au sein de la société révolutionnaire, baptisée « société des amis de la constitution », créée en mars 1792 et comptant 207 membres en nivôse l’an II2. Ce n’est qu’après la révolution que St André portera ce nom. L’emblème du village est le cochon noir.
En 1790 et 1794, les villages de Cambous et de Ste Brigitte viennent compléter St André. Le village est doté de lieux et de monuments auxquels les St Andréens sont très attachés: qu’il s’agisse de l’église paroissiale remaniée dans les années 1870 à 1880; du beffroi, dont le porche, situé juste en-dessous et représentant l’ancienne entrée de la vieille ville, était un lieu de passage incontournable pour tout St Andréen qui se respecte lors d’un baptême ou d’un mariage; ou encore de la fontaine en fonte datant de la fin du 19e siècle.

Mais St André est aussi synonyme de modernisation: la ville est en forte progression démographique et des infrastructures sortent de terre pour le plus grand bonheur des habitants.
Dans les années 80, la Z.A.E. La Garrigue voit le jour; en 1995, le complexe sportif Raymond Boisset est inauguré; en 2000, c’est au tour de la salle des fêtes d’être rénovée et agrandie. En 2004, c’est la maison de retraite Yves Couzy qui ouvre ses portes à St André. En 2006, la commune assiste à la création des écoles Randon et Anne Frank, à une nouvelle cantine scolaire, à une crèche et enfin, au collège Max Rouquette.

GEOGRAPHIE

Situé à 34 km de Montpellier, Saint André de Sangonis se trouve dans la vallée de l’Hérault à mi-chemin entre la Méditerranée et l’Aveyron. De magnifiques paysages se trouvent à proximité de cette ville : le Lac du Salagou, le pic Saint-Loup, Saint Guilhem le Désert.

Le village, situé sur la route très passante entre Montpellier et Millau, était jusqu’en 2005 la seule agglomération traversée par l’autoroute A750. Une déviation a permis depuis de désengorger le village de ces flots incessants de voitures et de camions devenus très dangereux et nuisibles pour les habitants.

LIEU ET PATRIMONE

  • Une grande église paroissiale entièrement remaniée dans les années 1870/80 possédants un puissant clocher à la flèche particulièrement altière d’environ 50 mètres, repérable de fort loin dans la plaine de l’Hérault. Ce clocher ressemble d’ailleurs quelque peu, dans son allure générale, à celui de l’église Sainte-Anne de Montpellier, vaste et haute nef qui conserve une bonne partie de son décor du XIXe siècle.
  • Beffroi communal surmonté de son campanile en fer forgé.
  • Grande fontaine monumentale possédant vasques, statues et colonnes en fonte de fer datant de la fin du XIXe siècle.
  • Ancienne chapelle.
  • Important patrimoine lié à la viticulture.
  • Complexe sportif Raymond-Boisset (gymnase, salle de danse, dojo, terrain de football stabilisé, plateau sportif) avec le stade Sangonis (terrain de football synthétique, deux terrains de tennis, demi-terrain de tennis avec mur d’entraînement).